Embrayage : comment le faire durer plus longtemps

Embrayage

Embrayage : comment le faire durer plus longtemps

Le changement embrayage est une opération coûteuse. La plupart des constructeurs recommandent de le faire tous les 150 000 km. Or, en respectant quelques consignes, vous pouvez détecter et repousser l’usure et les dommages qui pèsent sur l’embrayage. Voici ces astuces qui peuvent vous aider à préserver votre embrayage jusqu’à 200 000 km.

Ménager le système d’embrayage

Si votre véhicule est équipé de frein de parking, utilisez toujours le bouton qui sert à libérer le frein à main avant de redémarrer. Évitez la mauvaise habitude qui consiste à accélérer et à faire cirer l’embrayage pour débloquer les étriers. C’est une cause flagrante de l’usure de votre disque d’embrayage.

Si vous êtes à l’arrêt, levez votre pied gauche de quelques centimètres avant de redémarrer. Cela permet de libérer le contacteur. Donnez un petit coup de gaz pour relâcher le frein à main et éviter le patinage au démarrage. Pour le démarrage en côte : attendez une à deux secondes avant de démarrer, après avoir lâché la pédale de frein.

Solliciter le point mort

Chaque fois que vous êtes pris dans un embouteillage ou un feu rouge, passez vite au point mort. Cela permet à l’embrayage de se reposer. Prenez également l’habitude de lever son pied de la pédale d’embrayage pendant le point mort. Il y a une place prévue pour laisser votre pied gauche se reposer. En effet, si vous appuyez constamment dessus, l’embrayage, notamment la butée, s’use.

Évitez aussi les rétrogrades brutaux à partir d’une vitesse élevée. Mieux vaut utiliser le frein et laisser les plaquettes faire leur travail. Remplacer les plaquettes de frein coûte moins cher que changer le kit d’embrayage.

Astuce pour la boîte automatique

Passez toujours en position neutre (point mort à l’arrêt). La boîte automatique n’a pas de système d’embrayage comme la boîte mécanique, toutefois il a un mécanisme qu’il faut préserver. En effet, en restant sur position Drive, un rapport est préengagé et cela peut l’user très vite.

Diagnostiquer et anticiper les problèmes d’embrayage

Le problème d’embrayage se traduit par divers symptômes : pédale dure, embrayage qui patine, bruit lors de débrayage/embrayage, vibration. Les causes en sont nombreuses : arrêts fréquents, changements brusques de vitesse, etc. Être à l’écoute des symptômes d’usure de l’embrayage et faire réparer le problème à temps préserve votre voiture. Conduisez votre voiture chez un garagiste confirmé dès que l’un de ces symptômes apparaît.

  • S’il faut remonter la pédale assez haute pour avancer, l’usure au niveau du disque ou du volant moteur est importante. Pour vérifier, démarrer la voiture en 3e à 3 000 tr/min : si le moteur cale, il n’y a rien à signaler. Par contre, s’il y a patinage, prévoyez un remplacement.
  • Les vibrations ou les claquements pendant l’embrayage peuvent être des symptômes d’une usure des ressorts d’amortissement du volant moteur.
  • Les vibrations dans la pédale indiquent une usure avancée. Procéder à un remplacement vous évite une grosse dépense si jamais cela entraine jusqu’à la casse de la cloche d’embrayage.

 

Comments are closed